top of page

Les Béquilles



Quand il ouvrit les yeux dans sa pièce de naissance, il apprit à regarder, il apprit à écouter, il apprit à sentir... Il s'éveillait à la vie.


Il apprit ensuite à marcher et, lorsque fort de son pas, il voulut avancer ; il ouvrit la porte de sa pièce de naissance et découvrit un chemin qu'on lui attribua, son Chemin de vie ! Il voulut l'emprunter mais dès cet instant, il s'est trouvé doté de béquilles de vie.


La Béquille Familiale pour éviter les déviances

La Béquille Scolaire pour apprendre à cohabiter

La Béquille Professionnelle pour apprendre à commander et à obéir

La Béquille Sentiments pour apprendre à aimer et partager

La Béquille Amitié pour apprendre à partager


Conscient de vouloir exister, il admit la nécessité de ces béquilles qui devaient lui permettre d'avancer droit, en restant sur ce chemin qu'il découvrait tracé. Pourquoi pas, après tout ? Il découvrait les autres, eux aussi équipés, confiants dans ces supports qui leur permettaient d'avancer dans leur apparence d'équilibre.


Vint le jour où sa béquille Sentiments a cédé sous le poids de circonstances affectives et il apprit la souffrance tant la douleur était vive. Les soins étaient pénibles et la convalescence difficile mais quand il décida de reprendre son chemin, il laissa sa béquille dans cet hôpital où s'entassent les chagrins et s'endorment les rêves. Sa démarche était moins assurée, il titubait sans doute mais il s'enrichissait de ses carences, s'habituait à ses faiblesses et apprenait à avancer, moins droit assurément par rapport aux autres mais ô combien plus équilibré par rapport à lui.


Un matin de sa nouvelle vie, il se demanda s'il ne lui était pas possible de se libérer de toutes les

autres béquilles qu'on lui avait si généreusement imposées.


Il lui en a fallu du temps pour casser ses béquilles, souffrir de ses blessures, soigner ses cicatrices et apaiser ses peurs. N'étant plus soutenu il dériva et finit par se trouver hors de ce chemin qu'on lui avait tracé.


Il lui en a fallu encore du temps pour apprivoiser ces nouveaux sentiers et en découvrir leurs

richesses.


Il apprit alors à voir, il apprit à entendre, il apprit à se dire, il apprit à aimer et, finalement, il apprit

à apprécier SA vie.


50 vues0 commentaire

Comentarios


Mes actualités

Quelques moments, idées et créations à vous partager

bottom of page